Chaque année, le sujet revient à la table : l’isolation des maisons et des bâtiments français est clairement insuffisante. Bien que l’isolation thermique soit un sujet d’intérêt pour les individus, peu de gens savent exactement comment diagnostiquer les défauts d’isolation et comment les corriger. Alors, comment isoler correctement sa maison ?

Établir un diagnostic d’isolation

Avant de commencer les travaux d’isolation thermique et de faire appel à un professionnel, faites un diagnostic énergétique en amont de votre maison. Certaines entreprises de rénovation résidentielle ont tendance à ignorer ce paramètre afin de vous vendre leurs produits phares, même si elles n’améliorent pas réellement votre isolation. Effectuez un diagnostic de performance énergétique (EPD) mais aussi une analyse thermique infrarouge à l’extérieur de votre maison. Cette dernière technique s’est considérablement développée ces dernières années et vous permet, à travers différentes couleurs, d’obtenir une carte thermique de votre maison et d’analyser très rapidement les défauts et les besoins thermiques de votre maison.

Définir un budget pour son isolement

Avant de rencontrer différents professionnels, définissez le budget que vous souhaitez allouer à vos travaux d’isolation. Bien isoler votre maison a un coût, mais vous ne devriez pas fixer un budget basé sur ce que les entreprises qui viendront vous estimer, car c’est la meilleure façon de dépenser plus que vous ne le souhaiteriez initialement. Si vous avez besoin d’aide, des appareils existent (nous les verrons un peu plus tard dans cet article). La plupart des ouvrages d’isolation bénéficient du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

Isolation du grenier, isolation des murs, ITE : des solutions existent !

Selon les résultats de la carte thermique obtenue par l’analyse infrarouge et le diagnostic de performance énergétique (EDD), vous pouvez déjà diriger vos travaux d’isolation vers une zone spécifique de votre maison. Isolation du grenier perdu, isolation du grenier convertible, ajout mince d’isolation, isolation des murs, isolation thermique de l’extérieur (ITE) : il n’y a pas de pénurie de solutions. Il s’agit maintenant de bien choisir votre type d’isolation, avant bien sûr de choisir un matériau isolant haute performance.

L’ isolation du grenier réduit considérablement les ponts thermiques du toit. 30% des pertes d’énergie d’une maison se produisent à travers le toit, d’où l’importance d’isoler correctement son grenier, qu’il soit perdu ou rénové.

L’ isolation thermique extérieure (ITE) est idéale pour profiter d’un déphasage thermique haute performance. En effet, c’est dans les murs que l’inertie thermique est la plus forte, ce qui permet d’obtenir une isolation efficace pour un confort thermique optimal.

Laine, ouate de cellulose, isolants écologiques : quel matériau choisir ?

Pour l’isolation sous le toit, l’isolation du grenier perdu et l’isolation du grenier convertible, de nombreux matériaux isolants sont disponibles sur le marché. Laine de verre, coton, laine minérale d’origine naturelle, isolation fine, ouate de cellulose, laine de bois, paille, liège, chanvre, lin : il ne manque pas de choix en fonction de vos sensibilités.

Si tous ont différentes caractéristiques, il est à noter que leur utilisation peut être recommandée pour certaines régions. Et vice versa. Par exemple, on sait que la laine de chanvre est mal adaptée dans les environnements humides. Si vous vivez dans une région où il pleut beaucoup, il est préférable de l’éviter.

Prenez donc en compte tous les paramètres liés à ces matériaux isolants avant de faire votre choix.

Bénéficiez d’un soutien financier

Bien isoler votre maison peut également être synonyme d’investissement financièrement mesuré. Comme nous l’avons mentionné précédemment, la majorité des ouvrages d’isolation sont admissibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). 2 conditions doivent être remplies : le professionnel que vous utilisez doit être certifié comme « Garant environnemental reconnu » (EGR) et vous devez installer une certaine quantité d’isolant pour atteindre la déclenchant les QUOTES. En particulier, l’ITE, l’isolation soufflée dans le grenier perdu ou l’isolation rampante sont concernés pour obtenir la CITE.

En outre, d’autres périphériques existent pour vos travaux d’isolation, tels que l’Eco-PTZ ou le certificat d’économie d’énergie (CEE). Demandez à l’Ademe, à l’Anah ou à votre mairie.

Pour tous vos projets d’isolation, n’hésitez pas à faire appel à Technitoit, le n°1 français en rénovation résidentielle.

Article écrit par Thomas N en décembre 2016 et mis à jour en juin 2018.

Tag : Isoler le sol de sa maison

Comment isoler sa maison ?