Samsung tient enfin sa promesse de lancer un téléphone pliable. Eh bien, en quelque sorte. Lors de la conférence des développeurs Samsung, Justin Denison, de Samsung, est venu annoncer l’écran Infinity Flex. Cette technologie OLED flexible sera lancée en 2019 dans le cadre d’un téléphone encore non nommé. Denison avait le téléphone sur scène, mais nous n’avons pu voir que quelques secondes précieuses. Il y a de quoi se demander si Samsung sera le leader du marché des écrans flexibles.

La révolution Samsung : un écran à la fois flexible et robuste

Samsung et son smartphone à écran flexible

A voir aussi : La craft bière, une boisson d’exception

Aujourd’hui, presque tous les téléphones utilisent un cache en verre au-dessus de l’écran. Bien que le verre puisse se fissurer si vous laissez tomber votre téléphone, il est très difficile de le rayer et sa rigidité renforce le cadre de l’appareil. Le verre ne se plie pas, cependant. Samsung a créé un nouveau polymère composite pour remplacer le verre au-dessus de l’écran Infinity Flex.  Nous n’avons pas de détails, mais c’est « à la fois flexible et robuste ».

Les panneaux OLED sont fabriqués sur des substrats souples. Il est donc possible de créer un écran pliable pendant des années, à condition de ne le plier que quelques fois. Plus que cela et l’adhésif qui maintient les couches d’affichage ensemble se dégraderaient, entraînant la défaillance de l’affichage. Là encore, Samsung a résolu ce problème en créant un nouveau matériau. L’adhésif qui maintient ensemble la stratification Infinity Flex reste flexible pour des centaines de milliers de plis.

A lire en complément : Comment bien choisir ses arbustes pour le jardin ?

Un écran de téléphone beaucoup plus fin

Enfin, Samsung a dû rendre l’écran plus fin pour pouvoir replier le téléphone à plat. Si vous regardez le FlexPai, vous remarquerez qu’il est en forme de coin. Samsung a réduit l’épaisseur du polariseur, un composant essentiel qui filtre la lumière pour rendre l’affichage plus lisible. Le nouveau polariseur est 45 % plus fin, ce qui permet à l’écran de se plier presque à plat.

Il s’agit d’une conception à deux écrans avec un « écran de couverture » plus petit à l’extérieur qui fait office d’affichage normal du téléphone. Si vous dépliez le périphérique, vous avez un écran semblable à une tablette de 7,3 pouces de l’autre côté. Nous ne savons pas à quoi ressemble le téléphone, car Samsung l’a dissimulé avec un étui en blocs.

Samsung confirme avoir collaboré avec Google pour garantir le fonctionnement de la plate-forme Android et de ses applications sur son téléphone pliable. Une fois déplié, vous pourrez réellement exécuter trois applications côte à côte, ce qui n’est pas pris en charge par les implémentations Android actuelles.

Samsung ne s’engagerait pas dans un calendrier spécifique pour le téléphone pliable. Tout ce que nous savons, c’est que ce téléphone sera disponible à un moment donné en 2019.

Une demande assez limitée d’écran flexible

La demande des écrans flexibles sur le marché

Le marché mondial des écrans flexibles est relativement créneau et compte parmi les principaux fabricants d’écrans flexibles dont la demande de l’industrie grand public est limitée. Les principaux développeurs de la technologie d’affichage flexible s’efforcent d’accroître leur capacité de production afin de répondre à la demande future. Cependant, l’un des défis majeurs auxquels ces entreprises sont confrontées est l’absence de conceptions électroniques commercialement viables. Le secteur de l’électronique grand public n’a pas réussi à adopter complètement la technologie d’affichage flexible et n’a donc pas réussi à l’intégrer dans ses produits.

Samsung sera-t-il le leader du marché des écrans flexibles ?